Verse > Anthologies > St. John Lucas, comp. > The Oxford Book of French Verse
  PREVIOUS NEXT  
CONTENTS · BIBLIOGRAPHIC RECORD
St. John Lucas, comp. (1879–1934).  The Oxford Book of French Verse.  1920.
 
61. Sonnets
 
vii (A la Royne d’Ecosse.)
 
Pierre de Ronsard (1524–†1585)
 
 
ENCORES que la mer de bien loin nous separe,
Si est-ce que l’esclair de vostre beau soleil,
De vostre œil qui n’a point au monde de pareil,
Jamais loin de mon cœur par le temps ne s’egare.
 
Royne, qui enfermez une royne si rare,        5
Adoucissez vostre ire et changez de conseil;
Le soleil se levant et allant au sommeil
Ne voit point en la terre un acte si barbare.
 
Peuple, vous forlignez, aux armes nonchalant,
De vos ayeux Renauld, Lancelot et Roland,        10
Qui prenoient d’un grand cœur pour les dames querelle;
 
Les gardoient, les sauvoient, où vous n’avez, François,
Ny osé regarder ny toucher le harnois
Pour oster de servage une royne si belle.
 

CONTENTS · BIBLIOGRAPHIC RECORD
  PREVIOUS NEXT  
 
Loading
Click here to shop the Bartleby Bookstore.

Shakespeare · Bible · Strunk · Anatomy · Nonfiction · Quotations · Reference · Fiction · Poetry
© 1993–2014 Bartleby.com · [Top 150] · Subjects · Titles · Authors